Engagez-vous !

Les derniers soirs, j’ai eu beaucoup de difficultés à m’endormir. Le dernier texte que j’avais publié sur mon blog me posait question. J’entendais tourner en boucle dans ma tête la phrase : « il n’y a plus d’alternative : nous pouvons choisir de vivre ensemble… ou mourir ensemble ». Et je me suis dit que c’était un peu trash d’envoyer ça comme ça.

Les prophètes ont toujours existé. Et beaucoup de prophètes ont annoncé la fin du monde. Elle arrivera forcément à un moment et ils auront donc tous raison, un jour. Comme une horloge en panne donne l’heure exacte au moins 2 fois par jour !

J’aimerais me tromper, dire que ce que j’annonce n’est pas vrai. Mais il faut reconnaître qu’à moins d’être aveugle, les signes que nous sommes sur la fin d’une civilisation se multiplient de nos jours : catastrophes naturelles, inégalités sociales, pauvreté, grogne des citoyens, déconnexion des « élites » et des dirigeants, clivages, injustices, guerres, violences, super-administration, puissance de l’argent, pouvoir détenu par quelques very happy few, …

Donc oui, quelque chose est en train de se passer, qui nous dépasse et auquel manifestement, l’humain a beaucoup de mal à faire face.

Aujourd’hui, pourtant, nous avons encore le choix. La fenêtre se rétrécit de jour en jour, peut-être même d’heure en heure. Non pas que nous allions tous mourir dans l’immédiat. Mais nous pouvons choisir de ne pas laisser s’installer plus d’inégalités, plus d’irrespect, plus de destruction. Nous avons encore devant nous la possibilité de choisir la Joie, le bonheur, l’Amour.

Les climatologues (ceux qui ne sont pas climatosceptiques) n’annoncent que des nouvelles terribles et angoissantes. Les politiciens ignorent la question du climat et du devenir de l’humanité. Les penseurs disent que nos petits efforts citoyens ne servent à rien. Les multinationales ne pensent qu’à s’enrichir.

Et au milieu de tout ça, il y a Greta Thunberg. Cette jeune fille affronte seule les tempêtes médiatiques, essuie des propos d’une injustice rare… et elle garde malgré tout la foi dans son action. Pourquoi ? Parce qu’elle le dit elle-même, mais avec d’autres mots : cette crise majeure que nous traversons n’a pas que de mauvais côtés. On voit en effet partout fleurir des actions qui rassurent sur le genre humain : l’engagement des jeunes pour le climat, eux qu’on dit pourtant sans but et sans centres d’intérêt, les actions locales en faveur de la solidarité et du climat, les nouvelles formes d’habitat, la permaculture, et même, de ci de là, on voit émerger un politicien qui semble concerné et prêt à mettre en oeuvre des politiques qui vont dans le bon sens (à voir si on les laisse faire), …

Alors bien sûr, on n’a plus vraiment le temps de tergiverser. Nous devons nous engager pour préserver notre futur. Chacun de nous. Quoi qu’en disent les catastrophistes qui nous annoncent que nos efforts ne servent à rien.

Je retiens la légende du colibri qui cherche à éteindre un incendie en amenant des gouttes d’eau et qui, lorsqu’on lui dit à quel point ce qu’il fait est insignifiant, répond que lui au moins, il fait sa part du travail. N’oublions pas que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. Il faut bien commencer quelque part.

Donc, si le sujet vous intéresse – et il y a intérêt à ce qu’il vous intéresse ! – je ne peux que vous conseiller de vous orienter vers les livres et films que l’on vous propose depuis des années. Al Gore, Cyril Dion, Aurélien Bareau, Hubert Reeves, Pierre Rabhi, Fred Vargas, sans oublier Stéphane Hessel, et tant d’autres, lisez, regardez des vidéos, renseignez-vous, indignez-vous, engagez-vous.

Voyez ce qui se fait dans votre quartier, dans votre région, au niveau local. Prenez part à des projets locaux. Investissez-vous dans votre avenir.

Lorsque je reçois des messages du monde invisible à ce sujet, j’entends qu’il faut prévoir une belle réserve de bougies et d’allumettes, de quoi filtrer l’eau, des graines (à manger et à cultiver). L’autonomie énergétique et/ou la solidarité seront indispensables. Sortez de chez vous, allez voir vos voisins, développez des réseaux autour de vous : réseaux de ressources, de compétences, d’amis, …

En parallèle, apprenons à consommer en cohérence : finis les plastiques, la grande distribution, les produits trop polluants, la surconsommation, l’addiction aux écrans et les autres dérives de notre civilisation.

Cyril Dion nous explique qu’il faut créer un nouveau récit pour l’humanité (« Petit manuel de résistance contemporaine »). Ecoutons son conseil.

Je ne vous dis moi-même rien d’autre dans tous mes posts : solidarité et amour, partage et accueil, conscience et cohérence doivent devenir nos valeurs absolues.

Dans ce monde où l’on se sent perdu, où l’anxiété règne en maître, je peux vous dire que vivre ces valeurs nous permettra de surmonter tout cela et nous rendra plus heureux et plus doux.

Je vous souhaite un beau chemin en conscience et dans l’amour.

Auteur : francoiseconscience

Praticienne et facilitatrice convaincue Access Bars et Access Body, je vous invite dans mon monde fait de la magie (l'âme agit!) et de bon sens. Toutes mes expériences de vie m'ont menée où je suis aujourd'hui. Certaines merveilleuses, d'autres plus difficiles. Toutes fondatrices et constructives. Peut-être me donnerez-vous un rôle à jouer dans votre vie ? N'hésitez pas. C'est ma passion et mon métier !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s